Institut d'etudes Européennes
De l'Université libre de Bruxelles

News


Réflexions autour d’un socle européen des droits sociaux

Crespy_Goetschy2.png
Amandine CRESPY et Janine GOETSCHY: « On a assisté ces trois dernières années à un relatif rééquilibrage des discours et des pratiques dans le cadre du Semestre européen, qu’il s’agisse d’une plus grande souplesse dans la mise en œuvre de la discipline budgétaire ou d’une plus grande attention apportée au social avec l’adoption, par exemple, d’un nouvelle batterie d’indicateurs permettant une veille sur les questions sociales. En dépit de ces évolutions, le constat reste sans appel lorsque l’on compare la situation en 2017 à ce qu’elle fut préalablement à la crise financière et de la dette de 2008-2010. Les inégalités de richesse, à la fois entre Etats européens et en leur sein, n’ont cessé de s’accroître et des groupes entiers au sein de nos sociétés doivent désormais faire face au déclassement social et à la paupérisation».

 


Carte blanche à Mario Telò

index.jpg

Mario Telò, Président émérite de l'Institut et Directeur de l'école doctorale GEM, considère que la victoire de Emmanuel Macron aux présidentielles françaises n’est pas seulement un soulagement pour tous les européens en raison de la catastrophe évitée (Le Pen Présidente), mais un signal rationnel d’espoir que la France retrouve son rôle de facteur dynamique de l’intégration, comme à l’époque de Jacques Delors et de François Mitterrand. 


EU-Turkey relations in the aftermath of Turkey's constitutional referendum

Seda.png

Focus on Seda Gurkan. Member of CEVIPOL (Centre d’étude de la Vie Politique)and the Institute for European Studies at the ULB, analyses why Turkish presidential system is likely to induce far-reaching changes in EU-Turkey relations, and questions whether the regime change in Turkey has the potential to put an end to Turkey's EU journey.